Deprecated: class-oembed.php est obsolète depuis la version 5.3.0 ! Utilisez wp-includes/class-wp-oembed.php à la place. in /home/scherzim/public_html/wp-includes/functions.php on line 4904

L’Euridice

Giulio Caccini
C'est en 1600 que le roi de France Henri IV épouse Marie de Médicis. Parmi les festivités florentines, l'opéra naissant joue un rôle important. Le 6 octobre on joue au Palazzo Pitti L'Euridice de Jacopo Peri. Mais Giuilio Caccini, sans doute en discorde avec son illustre collègue, le devance dans l'édition et fait publier sa propre version du même livret de Rinucini dès le mois de décembre. Le lyrisme, l'émotion et le savoir-faire dans l'écriture vocale font de l'œuvre de Caccini le véritable préambule à l'Orfeo de Monteverdi. Enregistré en 2009 par Scherzi Musicali pour Ricercar, ce premier enregistrement a été unanimement salué par la presse internationale. Synopsis : C’est le jour des noces d’Orphée et Eurydice. Nymphes et bergers s’en réjouissent, lorsqu’arrive Daphné arrive, porteuse d’une nouvelles tragique : Eurydice, piquée par un serpent, vient d’expirer son dernier souffle. Orphée ne se résout pas à la perte de sa promise, et escorté par Vénus, il tente par l’art de son chant et la rhétorique de son discours, de convaincre Pluton de rendre Eurydice à la vie. Le dieu des enfers succombe, et le couple rejoint leurs amis sur terre, lesquels peinent à en croire leur yeux : Eurydice est bel et bien retournée à la vie.