Deprecated: class-oembed.php est obsolète depuis la version 5.3.0 ! Utilisez wp-includes/class-wp-oembed.php à la place. in /home/scherzim/public_html/wp-includes/functions.php on line 4904

Vanitas

Schumann, Dowland
Le cycle "Frauenliebe und Leben" de Robert Schumann est souvent décrié pour l'image rétrograde des femmes que donne Adelbert von Chamissos dans ses poèmes : lu superficiellement, il s'agit du culte d'un homme héroïque par une femme soumise jusqu'au reniement de soi. Mais Schumann compose autre chose : l'histoire profondément triste de la futilité de l'amour "éternel". Déjà dans le premier lied, la mort résonne dans l'engouement, dans la nostalgie de la peur de la perte. Les motifs vanitas du cycle rappellent les chansons mélancoliques de John Dowland. C'est ainsi que nous avons tissé les chansons de Schumann avec de la musique ancienne en un triptyque musical sur l'amour, la naissance et la mort. Ce programme a été crée en 2018 en collaboration avec le Festival Heidelberger Früling. La compatibilité du lecteur d'écran est activée. Le cycle "Frauenliebe und Leben" de Robert Schumann est souvent décrié pour l'image rétrograde des femmes que donne Adelbert von Chamissos dans ses poèmes : lu superficiellement, il s'agit du culte d'un homme héroïque par une femme soumise jusqu'au reniement de soi. Mais Schumann compose autre chose : l'histoire profondément triste de la futilité de l'amour "éternel". Déjà dans le premier lied, la mort résonne dans l'engouement, dans la nostalgie de la peur de la perte. Le thème de "Vanitas" du cycle rappellent les chansons mélancoliques de John Dowland. C'est ainsi que nous avons tissé les chansons de Schumann avec de la musique ancienne en un triptyque musical sur l'amour, la naissance et la mort. Ce programme a été crée en 2018 en collaboration avec le Festival Heidelberger Früling.